Motobineuse thermique

Guide complet & détaillé pour bien la choisir !

Le choix d’une motobineuse thermique est motivé par plusieurs choses : la volonté de se défaire d’un fil électrique, le besoin de travailler une plus grande surface  qu’un potager ou encore la nécessité de réaliser des travaux d’entretien de la pelouse. Retour sur son utilisation et ses atouts !

Comment ça marche ?

La motobineuse thermique, contrairement aux modèles électriques, est autonome : elle fonctionne sans aucun fil électrique, ce qui la rend très maniable et s’avère donc très pratique pour un usage sur des surfaces moyennes à grandes. Équipées d’un moteur quatre temps, les motobineuses thermiques possèdent généralement une puissance comprise entre 4 et 6 CV. La plupart des modèles sont dotés de plusieurs vitesses, les plus perfectionnés ayant même une marche arrière. Dans la grande majorité des cas, ce genre d’engin utilise l’essence comme carburant, mais il existe certains moteurs diesel.

Motobineuse thermique : choisissez la cylindrée qui convient à votre surface !

Pour choisir le moteur cet outillage de jardin , sachez que 4 CV suffisent pour des jardins jusqu’à 500 m² mais que la motorisation conseillée est celle de 5 CV, à la fois plus robuste et plus polyvalente : vous pourrez, avec ces 5 cheveux, travailler sans problème des surfaces beaucoup plus grandes, de l’ordre de 1000 m². Enfin, 6 CV est une motorisation haute gamme, davantage proposée sur les motoculteurs que sur les motobineuses et rarement utilisée par les particuliers.

Passons à la pratique, et en premier lieu le démarrage ! Pour démarrer la motobineuse, deux possibilités : grâce à un démarreur électrique alimenté sur la batterie de l’engin, ou plus généralement en tirant sur le lanceur à poignée, qui entraîne le moteur à essence. Une fois le moteur démarré, la rotation du pignon central et des fraises rotatives va vous permettre de travailler la terre et de la retourner.

Quelle efficacité ?

Moteur & cylindrée

Les motobineuses thermiques sont généralement performantes et permettent de sarcler, biner et émietter la terre jusqu’à 30 cm de profondeur. Leur efficacité permet de travailler avec confort et rapidité des surfaces allant jusqu’à 1000 m² : certains modèles s’adaptent parfaitement à des terrains plus étendus encore, par exemple 2000 m² ! Le moteur thermique est un moteur puissant qui a en effet le mérite de ne pas surchauffer à l’usage. On a vu ci-dessus que le choix de sa cylindrée (4/5/6 CV) correspond en fait surtout à la taille de la surface à travailler.

L'un des critères pour choisir sa motobineuse est bien sûr le moteur et sa puissance.

Les motobineuses thermiques ont une puissance bien supérieure aux motobineuses électriques. Ces dernières sont en fait utilisées pour de petits travaux et/ou sur des petites surfaces. De par sa robustesse, la motobineuse thermique se rapproche davantage du motoculteur : on pourrait en fait parler de « petit » motoculteur ou encore de motobineuse semi-professionnelle. Notons aussi que les motobineuses thermiques et motoculteurs utilisent la même motorisation thermique à essence.

Largeur de travail et fraises rotatives

La largeur de travail est également un chiffre à observer. Il s’agit de la largeur de la bande que la motobineuse retournera en un passage : plus cette largeur est élevée, plus il sera rapide de travailler de grandes surfaces. Les motobineuses thermiques possèdent généralement une largeur de travail comprise entre 25 et 50 cm.

Les fraises de la motobineuse peuvent être au nombre de 2, 4 ou 6.

Vérifiez aussi le nombre de fraises : une largeur de travail élevée et seulement deux fraises rotatives n’auront pas un effet très intéressant, la terre ne sera pas suffisamment émiettée. Comptez deux fraises pour une largeur de travail d’environ 20 cm, quatre pour une largeur s’approchant des 40 cm, etc. Comme ça, vous ne risquez pas de vous tromper. La vitesse de rotation des fraises a également son importance : la plupart des modèles proposent d’ailleurs 200 tours par minute, ce qui est largement suffisant.

Une marche arrière ?

Dernier point à vérifier pour mesurer l’efficacité d’un modèle : la présence ou non d’une marche arrière. À l’usage, c’est en effet très pratique, notamment pour faire demi-tour ! Lors de blocages, une marche-arrière peut également vous aider à débloquer l’engin de la souche/racine ou encore du trou dans lequel la motobineuse peut s’empêtrer. Les marches-arrières sont proposées sur des modèles relativement perfectionnés, affichés à 350€ et plus.

Les accessoires pour votre motobineuse

Les disques protège-plantes

Pour le jardin, lorsque vous motobinez à proximité d’un massif de fleurs, il est possible qu’une fausse manœuvre abîme les plantes. Pire, vous pouvez même les arracher si vous n’y prenez pas garde. En bon jardinier, afin de protéger ces plantes contre ce genre d’arrachage, vous pouvez choisir un outil multifonction : certaines motobineuses thermiques peuvent être dotées de disques protège-plantes.

Les disques protège-plante sont un accessoire particulièrement intéressant pour protéger vos plantations.

Cet accessoire, disposé à chaque extrémité des fraises, va limiter la largeur de la zone travaillée et protéger efficacement les végétaux à proximité… Facile et bien pratique pour un travail minutieux ! 😉

Roue de transport

Même si elle n’est pas utilisée pendant le travail de la terre, la roue de transport est un accessoire particulièrement utile. C’est en effet cette roue qui va vous permettre de déplacer facilement l’engin moteur éteint : par exemple pour l’amener jusqu’au jardin ou encore lors du rangement de la motobineuse thermique. Lorsque la machine est en marche, la roue de transport est alors  relevée et n’a aucun contact avec le sol.

Une roue de transport permet de déplacer facilement la motobineuse lorsqu'elle est à l'arrêt.

En fait, cette roue peut paraître peu utile à première vue, mais c’est un réel point fort pour déplacer aisément des motobineuses assez lourdes. Si vous ne souhaitez pas investir dans une roue de transport, vous pouvez cependant choisir un modèle de motobineuse thermique compatible avec une éventuelle roue de transport : dans le futur, c’est le genre d’accessoire dont vous aurez vraiment l’utilité !

Volet arrière

Le vol arrière de la motobineuse permet de se protéger des projections de cailloux.

Dernier accessoire qui mérite d’être signalé : le volet arrière. Souvent utilisé sur les motobineuses il s’agit en fait d’une plaque métallique qui, apposée à l’arrière de votre machine, répond à deux impératifs :

– Lisser grossièrement la terre fraîchement retournée par les fraises rotatives

– Vous protéger des éventuelles projections de pierres ; c’est par exemple un accessoire très intéressant dans les jardins infestés de cailloux !

Si votre terre est peu pourvue de cailloux, le volet arrière n’a pas de réel intérêt, sauf si vous désirez avoir un terrain quelque peu « lissé » après passage  de la motobineuse. Notons que ce « lissage » n’a pas d’effet démontré pour la bonne santé de vos plantations.

Solidité et durée de vie

C’est bien la motorisation thermique qui s’avère à la fois la plus efficace, la plus autonome et la plus résistante. Ce moteur à explosion à cycle est fiable et solide : sa durée de vie dépasse généralement les 8 ans, ce qui est très correct pour un outil de jardinage. À titre de comparaison, les motobineuses électriques ont une durée de vie maximale de 5 ans. Conseil : pour une réelle solidité, il faut miser sur des fabricants connus et reconnus. Outre leur fiabilité, vous vous ouvrez aussi les portes d’un entretien plus facile et de réparations moins coûteuses : souvent, les réparateurs ont les pièces pour les « grandes » marques, mais pas pour les petites ou les marques moins connues… On plébiscitera donc les moteurs Hyundai, Briggs & Stratton ou encore Honda.

Le logo de la marque Briggs & Stratton.

Les motobineuses thermiques bénéficient d’une solidité accrue grâce à des pièces essentiellement en métal. Leur motorisation ne craint pas le froid et elles n’auront aucun problème à démarrer. Bien entendu, il existe différentes gammes de motobineuses thermiques et le prix de ces engins peut beaucoup varier.

Quelle motobineuse choisir ?

Tableau comparatif des motobineuses thermiques

À quel prix ?

Le prix des motobineuses thermiques est généralement compris entre  200 et 800€. Cette grosse fourchette est due aux marques des engins, à la puissance des moteurs mais aussi en fonction de la capacité de chaque machine à être équipée d’accessoires plus ou moins nombreux.

Afin de répondre aux besoins de tous les amoureux du jardin et du jardinage, nous avons décidé de mettre en avant 3 modèles : une motobineuse efficace et à petit prix, une autre à l’excellent rapport qualité/prix et enfin une troisième, haute gamme et pourtant à un prix très concurrentiel. C’est parti 😉

La motobineuse thermique Honda FG320

La motobineuse Honda FG 320 est un excellent choix de motobineuse thermique

Nous avons choisi de mettre la motobineuse Honda FG320 en avant car c’est un engin parfaitement adapté aux petits budgets. Cette motobineuse thermique, soutenue par un puissant moteur 1 cylindre 4 temps à essence, est tout à la fois efficace et fiable. Ses quatre fraises rotatives permettent de travailler la terre jusqu’à 33 cm de profondeur : quant à la largeur de travail, on atteint les 80 cm, ce qui est tout à fait correct dans cette gamme de prix.

Le fabricant n’est plus à présenter : Honda, l’un des plus grands fabricants de moteurs au monde, conçoit des machines robustes et durables. On notera d’ailleurs que la motobineuse est garantie 2 ans.

Lire notre test complet de la Motobineuse Honda F320 

Les pour :

  • Très efficace et agréable à utiliser.
  • Légère, maniable. Modèle puissant.
  • Une motobineuse milieu de gamme pour des performances haut de gamme !

Les contre :

  • Le prix, même si cela se conçoit vu la qualité de l’engin.

La motobineuse thermique Hyundai HMTB5255

La motobineuse Brast est un engin motorisé de milieu de gamme, mais son prix est vraiment attractif : moins de 390€ pour une marque comme Brast, c’est assez rare sur le marché des motobineuses thermiques. Et pourtant, cette motobineuse a de sérieux arguments ! Avec 163 cm3, soit 5,5 CV, sa motorisation plaide déjà pour elle. Plus robuste qu’une motobineuse thermique, elle est aussi plus efficace, et peut s’adapter à des surfaces plus grandes : jusqu’à 600 m², et ce sans aucun problème.

Motobineuse thermique Brast

Ses 4 fraises lui confèrent une largeur de travail de 60 cm, pour une profondeur maximale comprise entre 25 et 35 cm.

On notera aussi que ses 35 kilos lui confèrent une belle puissance, et que ce poids n’est pas un défaut grâce à sa roue de transport, son guidon réglable mais aussi et surtout sa marche arrière. La marque n’est plus à présenter et cela s’avère important si jamais une panne survient. Brast garantit d’ailleurs cette motobineuse 2 ans. Vu le prix, c’est une vraie et solide motobineuse.

Une belle affaire, vraiment, et un engin qui est recommandable aux petites comme aux grandes surfaces, car c’est une motobineuse polyvalente et à l’excellent rapport qualité/prix. Souvent en rupture de stock, on la trouve cependant à coup sûr sur Amazon.

Les pour :

  • Robuste, efficace, elle fait vraiment bien le job.
  • Excellent rapport qualité/prix pour un appareil ergonomique et peu gourmand en carburant.

Les contre :

  • Finition moyenne sur certaines pièces (plastique).
  • Pas de marche arrière