Comment démarrer une motobineuse ?

Pour la préparation du sol avant la plantation ou encore pour se débarrasser des corvées de binage dans le champ maraîcher, rien de mieux que la vitesse et la puissance d’une motobineuse. Cependant, pour en profiter pleinement, il faut pouvoir… la mettre en marche. Comment s’y prendre ? Réponse dans cet article.

Comment démarrer une motobineuse avec un lanceur à inertie ?

Le démarrage d’une motobineuse pourvue d’un lanceur à inertie est très simple. Toutefois, pour y parvenir, il convient de connaître le fonctionnement de ce dispositif.

Le fonctionnement du lanceur à inertie

Le démarrage des petites machines portables ou outils de moyenne puissance est fait grâce au lanceur inertie. Cet accessoire est entraîné à travers une corde avec une poignée à l’extrémité. Il est constitué de divers éléments. Il s’agit notamment du volant ou tambour sur lequel la corde est enroulée et l’arbre d’entraînement du moteur qui renferme un dispositif anti-retour. Ce dernier peut être :

  • Des roues à rochets pour équipements de faible puissance (similaires aux clés à cliques ou aux volants d’inertie des vélos) ;
  • Un arbre cannelé hélicoïdal qui recule une fois le moteur en marche.

Un ressort hélicoïdal est installé dans le tambour pour assurer le retour de la corde de lancement. L’extrémité intérieure de cet outil est fixée sur la patte, le crochet ou le petit boulon dans le volant permettant le démarrage. L’extrémité extérieure est fixée par le crochet situé dans le boîtier du démarreur de votre motobineuse thermique.

Démarrer sa motobineuse avec un lanceur à inertie

Pour la mise sous tension du moteur, assurez-vous que l’entrée de l’essence est ouverte et la bougie bien connectée. Après, amenez délicatement en arrière la poignée jusqu’au moment où vous ressentez une première compression. Ensuite, après avoir calé la machine avec l’autre main ou le pied, tirez-la en succession rapide.

Veuillez noter qu’une partie de l’opération en tir continu doit être absolument évitée et chaque opération de la corde de lancement doit être entièrement réalisée. Par ailleurs, quand le moteur est froid, il est judicieux de tirer d’abord tout doucement la corde de démarrage jusqu’au bout pour permettre l’entrée du mélange carburé à l’intérieur du cylindre. N’effectuez cette opération qu’une seule fois, puis démarrez le moteur normalement.

Démarrage d’une motobineuse à l’aide d’un démarreur électrique

Le démarreur électrique s’utilise sur les appareils de haute gamme et sur une motobineuse électrique. Il se compose d’un moteur à « enroulement en série » universel dans lequel le bobinage du stator ainsi que celui du rotor sont montés en série. L’avantage de ce type de moteur est qu’il fournit un couple très élevé au démarrage. Il dispose d’un moteur qui ne réagit pas automatiquement sur celui dont dispose la machine elle-même.

Par contre, avec les machines ayant une forte capacité, le moteur est accompagné d’un émetteur. Ce dernier est à son tour mis en mouvement à l’aide d’un pignon dont la denture est particulière. Dès que le démarreur électrique atteint une vitesse donnée, le pignon glisse sur l’arbre moteur en déclenchant le volant moteur de la motobineuse.

Cette composition dite classique observée au niveau des automobiles n’est de mise sur les équipements de jardinage qu’à partir d’une certaine puissance. Par ailleurs, dans la plupart des cas, le moteur électrique est relié au moteur par le biais d’un réducteur. Ce couplage est récurrent sur les petits monocylindres. Une fois que le moteur est actionné, il conduit le moteur électrique du démarreur. Ainsi, le rôle de génératrice est assuré par ledit moteur électrique. Cela entraîne donc la recharge de la batterie. On parle de dynamo-démarreur pour les petits moteurs.

Ma motobineuse ne démarre pas : les causes possibles

Plusieurs raisons peuvent être à la source de la défaillance du motoculteur qu’il soit thermique ou électrique. En effet, lorsque votre appareil ne fonctionne pas, c’est peut-être à cause du moteur ou de l’outil qui permet à ce dernier de démarrer. Lorsque les fraises rotatives tombent en panne, c’est probablement parce que la gâchette ne fonctionne plus ou que la fraise sélectionnée n’est tout simplement pas adapté à l’appareil de votre choix.

Par ailleurs, le problème peut venir de la carburation s’agissant de la motobineuse thermique. S’il n’y a pas suffisamment de carburant dans l’appareil, celui-ci refuse de démarrer. En revanche, pour la bineuse électrique il peut s’agir d’un mauvais branchement du fil d’alimentation. En outre, les bougies peuvent causer également des pannes fréquentes notamment le non-démarrage de votre appareil, notamment lorsqu’elles sont épuisées. Il vous faudra alors les changer.

1 réponse

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

huit − 3 =