Rotovator/rotoculteur et motoculteur : quelles différences ?

Pour travailler la terre, que ce soit pour le jardinage ou pour une exploitation agricole d’envergure, il convient de se munir d’outils performants. De ce fait, les appareils à utiliser dépendent de ce que vous allez faire : du jardinage dans le potager ou travailler un terrain de plus de 1 000 m² en tant qu’exploitation agricole.

Pour le jardin, quelques outils manuels suffisent comme une bêche ou une fourche-bêche, une brouette pour les engrais, etc. Par contre, pour un cultivateur professionnel, la liste est longue. Il y a toutefois des outils prioritaires comme le motoculteur et le rotoculteur (ou le rotovator). Ces 2 appareils sont la plupart du temps confondus par ceux qui sont un peu moins connaisseurs. Mettons la lumière sur les différenciations entre ces outils : le rotovator/rotoculteur et le motoculteur. Voyons également les avantages d’utiliser le rotovator/rotoculteur et ou le motoculteur sur votre terrain.

Rotovator/rotoculteur et motoculteur : définitions et atouts

Un rotovator ou un rotoculteur est un appareil agricole rotatif, doté d’une forte puissance et qui sert à travailler le sol, notamment à retourner la terre. Cette machine électrique se reconnaît également par son autre appellation le rotofraise ou le fraise arrière. Vous devez savoir que le rotovator/rotoculteur s’adapte à tout type de terrain, que ce soit un sol caillouteux, un sol argileux ou autre. La machine rotovator/rotoculteur est munie de lames acérées, comme des griffes.

Les lames effectuent le mouvement de rotation en travaillant le sol. Lorsque la terre est retournée, vous pouvez constater une profondeur allant de 10 à 15 centimètres environ. Sachez cependant que vous pouvez régler le rotovator/rotoculteur afin d’obtenir la profondeur du sol.

Si vous avez une grande surface de terrain à travailler, le rotovator/rotoculteur nécessite que vous combiniez la machine avec un tracteur à 2 roues ou un motoculteur. Par ailleurs, pour une petite surface (comme un jardin), vous pouvez l’associer à une motobineuse. Dans tous les cas, utiliser un rotovator/rotoculteur pour un cultivateur est avantageux :

  • Rapidité et efficacité au travail, spécialement pour une grande surface de terrain ;
  • Meilleur préparation et aération du sol ;
  • Economique, du fait que vous n’avez pas besoin de recruter de la main d’œuvre, une personne suffit : celle qui va conduire le tracteur à roues rotovator ou la motobineuse rotoculteur ;
  • Meilleure gestion de la profondeur du sol travaillé: réglage possible selon les produits à cultiver pour plus de rendement ;
  • Travail bien fait prêt à être cultivé : les engrais sont mélangés au sol de manière homogène contrairement à un travail effectué manuellement.

Lorsque vous préparez votre jardin ou votre terrain pour une culture, le travail commence généralement par le labour. Le rotovator/rotoculteur entre en jeu au moment où vous avez à casser les mottes de terre et à aplanir le sol. L’un des atouts de l’utilisation d’un tracteur à roues rotoculteur ou une motobineuse rotovator est le gain de temps dans l’accomplissement du travail pour un cultivateur.

Un autre avantage des rotovator/rotoculteurs s’avère être le fait que la machine extrait les cailloux de votre terrain. De ce fait, il ne vous reste plus qu’à les ramasser.

Toutefois, vous devez savoir que les motoculteurs possèdent également quelques atouts à ne pas négliger.

motoculteur

Motoculteur : ce qu’il faut connaître

Tout comme le rotovator/rotoculteur, le motoculteur est également un appareil servant à retourner la terre. La puissance du motoculteur est adaptée à un usage manuel donc parfaite pour la personne qui l’utilise (en marchant) durant le travail de labourage, que ce soit pour un jardin potager ou pour une surface plus grande. Par ailleurs, le motoculteur se reconnaît par ces critères :

  • Appareil doté d’un moteur pouvant aller de 4 à 10 CV ;
  • Machine idéale pour les surfaces de terrain inférieures à 1 000 m² ;
  • Les fraises du motoculteur se trouvent généralement à l’arrière de l’appareil ;
  • Appareil pouvant être optimisé par l’ajout d’un rotovator/rotoculteur.

L’utilisation d’un motoculteur comporte ces quelques principaux avantages :

  • Mise en marche facile ;
  • Existence de fraises rotatives pouvant atteindre 80 cm de largeur, importante capacité à travailler une plus grande surface ;
  • Associé à un rotovator, le motoculteur devient un appareil électrique plus puissant, donc plus rapide et plus efficace, notamment dans l’accomplissement du labour ;
  • Meilleure qualité du labour en plus d’un gain de temps dans le travail du sol.

Si vous combinez votre motoculteur avec un rotovator,

Motoculteur et rotovator/rotoculteur : les différences

La principale différence entre le rotovator/rotoculteur et le motoculteur réside, à priori, dans leur capacité à travailler les surfaces du sol. En effet, avec un rotovator/rotoculteur, vous pouvez travailler le sol d’une surface de plus de 2 000 m². Tandis qu’avec un motoculteur, la surface de travail du sol est comprise entre 1 000 m² à 3 500 m².

La seconde différence est la destination d’usage de la machine. Le motoculteur est un appareil électrique destiné à un usage semi-professionnel. En ce qui concerne le rotovator/rotoculteur, c’est un appareil idéal pour un cultivateur professionnel.

Mis à part le prix, le poids de ces appareils est aussi un point qui peut faire une grande différence entre eux. Vous devez savoir que le poids varie selon la largeur des fraises. Ainsi, plus la largeur de travail est grande, plus le poids est important. Par exemple, pour un rotovator possédant une largeur de travail de plus de 80 cm, le poids de l’appareil agricole peut aller jusqu’à plus de 100 kilos.

Pour information, la motobineuse est utilisée pour de plus petites surfaces de moins de 1 000 m², par exemple pour le potager d’un particulier. 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

cinq × 1 =